Le coupable du circuit Brulhois n°2 #3

Résolution de l’enquête :

Pour la première étape, l’indice est une fausse piste. Le Conservatoire des Métiers n’est en rien coupable d’œuvrer pour sa raison d’être : la valorisation du patrimoine. D’ailleurs, l’indice trouvé au Conservatoire finit de le disculper puisqu’on voit qu’il a lui-même été sollicité par la Cave de Donzac. Les éléments collectés à la Cave sont intéressants… Un collectionneur recherchant des millésimes exceptionnels et pouvant y mettre le prix… Voilà qui peut attirer les convoitises. L’alibi reste à vérifier. Au Domaine du Grand Chêne, l’indice permet de vérifier l’alibi. En revanche, l’indice trouvé au Domaine de Thermes (le mot du commissaire) contredit l’alibi de la Cave de Donzac. Les horaires ne correspondent pas ! La cave de Donzac a menti sur l’heure du vol. D’ailleurs, le dernier indice trouvé à l’office de tourisme montre bien que la Cave de Donzac essaie par tous les moyens de brouiller les pistes. C’est bien la Cave de Donzac qui a subtilisé le précieux lot !